Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toi, tu creuses.

Now, I do more thant try

Publié le 13 Août 2013 par SanKa

Now, I do more thant try

Plus tard on sera vieux. Et je sais pas avec qui j'aurais fait ma vie. Peut-être ce grand mec près de l'abris bus, le connard qui habite en face ou bien le monsieur qui chante comme un taré tous les jours sur la ligne 13. Ils seront peut-être beaucoup, ce qui choquerait ma grand-mère, peut-être qu'il n'y en aura qu'un pour qui je ramperais tripes à l'air du lundi au vendredi, jours fériés et RTT compris. Je sais pas. Plus tard c'est loin. Plus tard on sera vieux, mais pas aujourd'hui. Pas tout de suite. Et ce plus tard, une chose est sûre, je raconterai combien tu m'as plu tard, mais plu comme jamais. Comme jamais plus ça n'arrivera. Et combien c'était vrai. Plus tard ce sera du passé, je l'espère ou je pense, parce qu'on ne nous autorise qu'une seule fois ce genre de coup de poing dans la poitrine. Une fois seulement on peut être pris de cette débilité navrante et passionnante qu'est l'addiction à quelqu'un d'autre que sa propre personne et une fois seulement les gens nous pardonnent. Mais plus tard je veux que tu saches, quand t'auras plus de dents pour sourire sans passer pour un pervers et que peut-être tu pourras plus marcher sans te casser le coccyx, et bien je veux que tu saches combien je t'ai eu dans l'épiderme jusqu'à la moelle osseuse. Combien les deux ventricules de mon cœur ont travaillé en heures sup sans pourtant se fatiguer à la seule évocation de ton nom. Et combien tu m'as conservé à l'état de collégienne durant de longs mois.

Plus tard on sera vieux et je sais pas combien je gagnerais, pour l'instant te faire des cadeaux pourris, ça a encore de la gueule je trouve. Un jour il a plu tard. Frissons pluviométriques sur nos corps électriques. Plus tard on sera vieux, et je sais pas avec qui j'aurais fait ma vie. Mais la défaire avec toi pour le moment ce me semble tellement bon.

Commenter cet article